Quelles sont les différences essentielles entre un tapis de marche et un tapis de course ?

La santé et le bien-être au quotidien passent inévitablement par la pratique journalière d’une activité sportive. La marche rapide et la course à pied sont justement des disciplines qui améliorent la condition physique ainsi que le système cardio-respiratoire et la musculature. La science a permis de faire évoluer cette pratique traditionnelle avec la création des tapis de marche et de courses. Courir sur cet appareil est similaire à effectuer un exercice de jogging. Les deux appareils présentent un mode de fonctionnement assez similaire, à quelques nuances près. Mais quels détails font la différence entre un tapis de marche et un tapis de course ?

Les différents usages d’un tapis

Les exercices sont particulièrement diversifiés sur un tapis de marche et de course. Ces appareils sont classifiés suivant leurs usages :

  • Le premier est amplement suffisant pour une pratique sportive peu intense. Ces exercices favorisent la remise en forme du corps. La performance n’entre pas en compte dans les critères de choix.
  • Le second est nécessaire pour pratiquer des exercices continus, surtout pour s’entraîner à domicile. Il est tout à fait possible de programmer un entraînement suivant la capacité et l’objectif de l’utilisateur.
  • Un tapis de course de type TC4 est adapté aux exercices intenses. La surface doit correspondre à n’importe quelle foulée. Ce modèle convient aux adeptes de l’endurance et de marathon. La puissance ainsi que la performance permettent d’atteindre les objectifs d’entraînement fixes.

Les caractéristiques d’un tapis de marche

Le tapis de marche a été inventé pour marcher, comme l’indique son nom. Il fonctionne à l’aide de l’appui des pieds. Le modèle est plus compact, mais peu dynamique. Cette catégorie d’appareils permet de se remettre en forme ou de réaliser des exercices de rééducation à domicile. Des exercices réguliers de 15 minutes au quotidien contribuent au maintien de la forme et de la ligne.

Cet appareil se décline en deux catégories : avec moteur et sans moteur. Le premier modèle est réservé aux exercices occasionnels pour entretenir le corps. Son défaut le plus évident réside dans son côté moins pratique et non programmable. Le second semble similaire au tapis de course, mais avec quelques différences notables. L’appareil se révèle également moins efficace, mais offre un confort d’utilisation optimal en faveur des articulations par rapport au modèle mécanique.

Les spécificités d’un tapis de course

Tapis de course

Comme son nom l’indique également, cet appareil est réservé aux adeptes de la course à pied. Il offre plusieurs variantes à la différence du précédent. Pour choisir un tapis de course, il faut observer attentivement les caractéristiques, notamment les éléments sous-cités :

  • La puissance est l’un des éléments importants caractérisant ce type de tapis. Pour une marche sportive, un moteur inférieur à 2 CHP suffit amplement. Pour les runs exceptionnels ou réguliers, un moteur supérieur à 2 CHP s’adapte au rythme recherché. Pour les séances de fitness et de cardio au quotidien, la puissance à 3 CHP s’avère idéale.
  • Le système d’amorti qui se situe sous le ruban de course permet de prendre soin des articulations tout au long de l’exercice. Les chocs articulaires sont plus limités. Il permet à l’entraînement de se dérouler en toute sécurité.
  • La console et l’écran permettent à l’utilisateur de programmer le rythme et les exercices afin d’atteindre les objectifs fixés. Ils fournissent également des données détaillées sur l’activité réalisée comme les calories dépensées, le temps d’accomplissement et la vitesse de course entre autres.
  • La surface de la bande de course constitue également une caractéristique importante. Pour un jogging, une surface de 120 cm x 40 cm offre un excellent confort. Pour réaliser un parcours quotidien de 10 km/h minimum, une surface de 130 cm x 45 cm est la plus adaptée. Tester l’appareil dans un contexte concret semble plus judicieux avant l’achat.
  • L’inclinaison est un critère essentiel pour sélectionner un tapis de course. Plus la pente est importante, plus l’effort fourni augmente.

Images : mediacritik.com ; capronpodologie.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *