Quelle vitesse faut-il adopter pour vos exercices ?

Si le tapis de course est un indispensable pour certains, il l’est moins, voire inutile, pour d’autres. À travers les spécificités, les dépenses d’énergie, les avantages et les inconvénients du tapis, nous allons essayer de départager les avis sur cet équipement de sport aujourd’hui disponible en grande variété sur le marché.

Tapis de course : spécificités

Courir sur une bande déroulante nécessite une certaine adaptation de la foulée. Cela peut être assez déstabilisant comparé aux conditions de course extérieure. La phase de propulsion est ainsi contrainte à s’amoindrir puisque la progression horizontale est nulle. Le coureur est donc obligé de ramener rapidement ses pieds vers le tapis. Ce mouvement peu naturel engendre un travail musculaire différent de celui mis en œuvre lors d’un exercice extérieur.

Pour une vitesse équivalente, une course sur un tapis fait dépenser moins d’énergie au coureur à cause de l’absence de la résistance du vent. Pour compenser ce désavantage, certains coureurs travaillent avec une inclinaison de plus de 1 %. Toutefois, cela peut s’avérer inutile dans la mesure où en courant dans un espace confiné, il y a une augmentation de la température corporelle et de la fréquence cardiaque. La dépense énergétique est donc optimisée.

Les avantages du tapis de course

  • Le tapis de course reproduit (bien qu’inexactement), la gestuelle proche de celle de la course pour les mêmes sollicitations cardio-respiratoires.
  • Il permet d’éviter toutes sortes d’éventuelles difficultés par rapport à une course extérieure : intempéries, circulation en ville, manque d’éclairage en campagne, insécurité…
  • En plus de permettre un bon travail aérobie, cet équipement est aussi facile d’utilisation tout en accordant le placement de petites séances d’entrainement adaptées à son emploi du temps
  • Ce matériel permet aussi de contrôler le maximum de paramètres internes et externes (calories, fréquence cardiaque, vitesse…)
  • Il est plus amortissant que le bitume donc moins traumatisant pour les muscles et les tendons.
  • Il offre également la possibilité d’avoir de quoi s’hydrater à proximité, sans avoir à transporter de matériel.

Les inconvénients du tapis de course

  • Le tapis de course implique une augmentation plus rapide de la température corporelle. Cela entraine une élévation anormale de la fréquence cardiaque.
  • Le coureur n’a plus tendance à se fier à ses sensations, mais plutôt à la vitesse imposée par l’appareil
  • Cet équipement contraint à un travail gestuel non parfait et les vibrations du tapis peuvent être parfois pénibles
  • Son utilisation engendre une lassitude mentale précoce pendant l’exercice.

Vitesse tapis de course

Les types d’utilisation d’un tapis de course

Il est nécessaire de recourir au tapis de course pour les entraînements en endurance à allure régulière et de durée variable pour éviter de trop vite s’en lasser pendant l’exercice. Il convient aussi pour effectuer un échauffement avant une séance de musculation en salle.

Cependant, le tapis de course est à éviter pour toutes sessions nécessitant de changements de rythmes brutaux comme une séance de VMA par exemple. Il faut accélérer et décélérer tout en douceur afin d’éviter les vols planés. Comme la plupart de ces machines ne permettent pas une programmation pour des séances très élaborées, il faut régler fréquemment les vitesses via la commande manuelle, ce qui est parfois périlleux à actionner.

Conclusion

L’entraînement sur tapis est une alternative intéressante lorsqu’il n’est pas possible de profiter des conditions de course extérieure. S’il est toujours possible de s’entrainer à l’extérieur, il est préférable de recourir à cette machine pour ceux qui manquent souvent de temps. Toutefois, rien ne vaut le plaisir et l’efficacité des séances faites en extérieurs.

Bon à savoir :

  • Pour atteindre de grandes vitesses, il faut opter pour une machine haut de gamme donc avec un coût assez conséquent. Si un tapis de moyenne gamme avec une vitesse maximale de 16 à 18 km/h coûte à partir de 2 000 €, un modèle avec un moteur performant de 24 km/h nécessite un budget important de l’ordre de 3 500 € voire plus.
  • Plus un tapis de course est lourd, plus il est stable
  • Il existe des modèles de tapis de course pliables, faciles à ranger.

Images : precor.com ; zoneled.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *