Comment utiliser un tapis de course avec efficacité ?

Courir est sans doute le sport le plus simple à pratiquer. Il suffit d’avoir une bonne paire de chaussures de course et un endroit pour s’entraîner et le tour est joué. Seulement, il n’est pas toujours évident de trouver le temps ni l’endroit pour courir lorsqu’on réside en plein cœur de la ville. On peut toutefois se tourner vers d’autres alternatives comme les tapis de course ; un équipement de sport qui s’avère très pratique et qu’on peut utiliser chez soi, été comme hiver !

Avec ses diverses fonctionnalités, le tapis de course est un excellent appareil pour se remettre au sport, mais il faut toutefois savoir comment l’utiliser à bon escient pour profiter pleinement de ses bienfaits.

Tapis de course : les premiers pas

Bien que le tapis de course soit un appareil de fitness facile à utiliser, il faut prendre certaines précautions en commençant tout doucement pour s’y habituer. En effet, c’est le tapis qui roule sous nos pieds, contrairement à ce qui se passe dans la réalité lorsqu’on court à l’extérieur. Il est aussi important de prendre en compte que lorsqu’on s’entraîne sur un tapis de course, on n’est pas confronté à la résistance au vent. Courir parait donc beaucoup plus facile.

Une fois habitué au tapis de course, on peut passer à l’étape suivante, celui des réglages de l’allure et de l’inclinaison de l’appareil. Lorsqu’on court dans la nature, on est confronté à différents obstacles tels que les pentes. Le tapis de course est conçu de manière à reproduire certaines conditions. On peut donc ajuster l’inclinaison de l’appareil afin d’imiter tous les obstacles auxquels on fait face lorsqu’on est à l’extérieur.

 

Qu’est-ce qu’il faut retenir sur le tapis de course ?

Un tapis de course est un appareil équipé d’une console centrale qui affiche plusieurs types de données selon le modèle, notamment :

  • Le rythme cardiaque de l’utilisateur ;
  • La vitesse de course ;
  • L’inclinaison de l’appareil ;
  • La durée de la course ;
  • La distance parcourue ;
  • Le nombre de calories brûlées…

Pour utiliser efficacement un tapis de course, il faut éviter de se concentrer sur l’écran. Certes, toutes les données affichées sont importantes, mais il n’est pas nécessaire d’avoir un œil en permanence sur la console au risque de se mettre en danger. Au fil du temps, une mauvaise posture peut déclencher des douleurs musculaires. Autant donc adopter une posture appropriée tout comme lorsqu’on court à l’extérieur.


Dans certains cas, l’utilisation de l’écran de la console est indispensable, notamment pour les modèles de tapis de courses connectés qui intègrent des applications dédiées comme un programme de fitness personnalisé, une projection de vidéo, etc. Aujourd’hui, il existe différents types d’applications gratuites ou payantes dédiées aux débutants et aux sportifs de haut niveau sur Internet, le choix dépend des besoins de chacun.

Pour savoir plus sur les points essentiels du tapis de course, n’hésitez pas à consulter ce classement des tapis de course les plus qualitatifs.

Quels sont les gestes à adopter sur un tapis de course

S’entraîner sur un tapis de course n’est pas si différent de la réalité. Il suffit de bien se préparer avant de débuter son entraînement en portant les vêtements et les chaussures adaptés. Plus c’est léger, mieux c’est ! Autant privilégier les chaussures de running à faible amorti, de préférence les modèles plats.

En outre, l’eau est un élément vital lorsqu’on s’entraîne. Il faut s’hydrater régulièrement lors de grands efforts physiques. En effet, on n’a pas la chance d’être rafraîchi par le vent lorsqu’on s’entraîne avec un tapis de course, ce qui signifie qu’on transpire beaucoup plus par rapport à une séance de footing à l’extérieur. Boire beaucoup d’eau en petite gorgée est donc indispensable afin d’équilibrer la perte en eau.

Notez aussi que s’entraîner sur un tapis de course peut devenir ennuyeux si on adopte les mêmes gestes et conditions tous les jours. Certes, on devient beaucoup plus performant à force d’effectuer les mêmes exercices tous les jours, mais on peut également les varier de temps à autres en se fixant des objectifs plus durs à atteindre. Il est par exemple possible de jouer sur le degré d’inclinaison de l’appareil en vue d’augmenter les difficultés.

Maintenant que vous avez toutes les cartes en main, il ne reste plus qu’à choisir le modèle adapté à votre morphologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *