Comment bien choisir son tapis de course ?

Le tapis de course est un appareil de fitness indispensable en salle d’entraînement ou à la maison. Il permet de courir tranquillement chez soi et il est plus pratique et confortable que le footing à l’extérieur. Seulement, à moins d’être un expert en fitness, il s’avère difficile de choisir un tapis parmi les différents modèles proposés en magasin. Zoom sur les critères à prendre en compte avant tout achat.

Choisir un tapis de course selon le type d’usage

Pourquoi vouloir acheter un tapis de course ? Logiquement, cette question vient à l’esprit de celui qui veut s’en procurer un. Et sa réponse intervient avant l’achat, car il est important de savoir pour quelle raison on achète un tel équipement. Eh bien, pour un particulier, un appareil de course mobile permet d’entretenir la forme physique ou entraîner légèrement ses muscles. De leur côté, les coureurs aguerris en font usage pour se préparer à une compétition sportive lorsque les conditions météorologiques sont mauvaises.

Les critères techniques

Voici une liste des éléments techniques à prendre en compte pour choisir un tapis de course :

La surface du tapis et la sécurité

La surface d’un tapis est un critère de confort indispensable à chaque coureur. Elle doit être prise en compte en fonction de sa taille et de son allure. En effet, une bande de roulement long de 160 cm permet de s’entraîner confortablement que sur un tapis étroit. Pour connaître la surface convenable, il suffit de mesurer la longueur de votre foulée lors des courses à l’extérieur. Un tapis moyen est d’environ 120 cm de longueur et 40 cm de largeur.

Pour garantir la sécurité durant l’entraînement, le tapis est doté d’une clé de sécurité prévenant les chutes et évitant un allumage automatique par des enfants.

La puissance du moteur et sa vitesse maximale

Tapis

Un moteur performant garantit la puissance et la longévité d’un tapis de course. Ce critère de choix repose sur la vitesse de l’usager, son objectif et son poids. La vitesse de course moyenne de chaque machine est de 16 km/h ou supérieure à cela pour les modèles puissants.

Voici quelques indices selon le type d’usage de l’appareil :

  • Pour une marche lente ou une course occasionnelle : un moteur de 1,5 CV est idéal ;
  • Si l’entraînement varie entre course lente et rapide selon un usage régulier : opter pour un moteur entre 2 à 3 chevaux ;
  • Pour une course intense et récurrente : choisir un moteur supérieur à 2,5 chevaux.

L’amorti

L’amorti assure un usage confortable de l’appareil de course. En effet, un bon système d’amorti réduit l’impact de la foulée sur les articulations et le dos.

Concernant l’inclinaison, il est préférable de choisir les tapis réglables ou ayant un taux d’inclinaison moyen de 10 %.

Les programmes et les accessoires supplémentaires

Certains tapis disposent d’un ordinateur de bord sur lequel s’affichent les programmes d’entraînement à suivre. C’est une source de motivation pour atteindre son objectif (travailler l’endurance musculaire, le fractionner ou se remettre en forme). Les modèles innovants sont dotés d’IFit live pouvant se connecter à un PC ou Smartphone en réseau sans fil. D’ailleurs, les tapis derniers cris disposent d’une application affichant un paysage virtuel ou un itinéraire à suivre. Ce qui imite le plus une course naturelle à l’air libre.

L’entraînement devient plus motivant à bord d’un tapis de course équipé. Les accessoires suivants sont normalement disponibles sur les appareils haut de gamme. Cependant, il convient de les vérifier, car les modèles plus anciens n’en disposent pas forcément :

  • Porte-bidon ;
  • Tablette ;
  • Pose objet ;
  • Ventilateur ;
  • Télécommande ;
  • Entrée USB ;
  • Lecteur intégré (MP 3 ou DVD) ;
  • Écran.

Images : athletes-temple.com ; cdiscount.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *