Quel budget pour l’achat de votre tapis de course ?

S’arrêter parmi quelques boutiques d’équipementiers sportifs aide à se faire une petite idée de la variété des modèles existants de tapis de course. Selon la marque du produit, le coût peut être élevé. En revanche, choisir un appareil de fitness peu coûteux peut conduire à l’achat d’un dispositif bas de gamme. De combien faut-il disposer pour posséder un bon tapis de course ?

Quel budget prévoir pour avoir un tapis de course de qualité ?

Le prix d’un tapis de course peut varier selon plusieurs paramètres. L’un des plus importants est la réputation de la marque. Effectivement, si une marque est très connue, ses modèles coûtent généralement plus chers que ceux proposés par la concurrence.

Il est de fait essentiel d’étudier chaque paramètre pour être sûr de faire le bon choix. Mais, une chose est certaine, un budget oscillant entre 300 et 10 000 euros permet d’acquérir un bon tapis de course. Une fois le modèle acheté, il faudra prendre toutes les mesures pratiques afin de garantir sa longévité.

Qu’est-ce qu’un bon tapis de course ?

Aujourd’hui, de plus en plus de particuliers sont séduits par l’idée de posséder un tapis de course chez soi. Cet appareil de fitness est non seulement prisé pour les bienfaits qu’il apporte à l’organisme, mais également parce qu’il permet de courir à la maison, à tout moment de la journée, n’importe où et sans contrainte météorologique.

Confortable et performant, il reproduit les sensations de la course à pied, tout en réduisant, durant les entraînements, les chocs sur les articulations et le dos. Associé à un régime alimentaire équilibré, il reste de loin le meilleur allié pour une silhouette affinée.

L’achat d’un tapis de course constitue un investissement assez important pour l’acquéreur et doit être ainsi choisi avec beaucoup de soin. Il est primordial d’en délimiter, en amont, son utilité et ses utilisations.

Quels sont les critères pour bien choisir son tapis de course ?

Un bon tapis de course permet à l’utilisateur d’atteindre facilement et efficacement ses objectifs, le tout en un temps record. Ce n’est donc pas forcément le modèle le plus coûteux ou le plus design qui est le meilleur. Le choix du tapis de course doit s’effectuer en fonction des objectifs, du type d’utilisation et du budget.

Tapis de course femme

Les 4 critères clés

Avant de choisir un tapis de course, il convient de vérifier les critères clés suivants :

  • La taille de la surface de course : idéalement, le tapis devra être de surface confortable, c’est-à-dire la plus grande possible.
  • La puissance du moteur : exprimée en chevaux, elle délimite la vitesse maximale atteint par le tapis. Elle devra être adaptée au poids, aux objectifs et à la fréquence des entraînements.
  • La vitesse maximale : pour une personne souhaitant pratiquer une activité physique de faible intensité, la vitesse du tapis de course ne doit pas excéder 12km/h. Les tapis pouvant monter jusqu’à 16 km/h, 20 km/h ou 25 km/h sont plus adaptés aux sportifs. Tout dépend de la performance physique recherchée.
  • L’amorti : courir sur tapis est beaucoup plus confortable pour les articulations que de jogger en extérieur. Les impacts sont amortis par la bande roulante et les différentes technologies dédiées à cet effet. Un tapis de qualité est capable d’absorber de 15 à 35 % des impacts.

La console et les programmes

Il s’agit d’un mini-ordinateur ou d’un tableau de bord permettant de suivre les performances et apporter un aspect ludique aux entraînements. Elle affiche divers renseignements sur l’exercice en cours, comme la vitesse de course, la durée de l’entraînement, la fréquence cardiaque, le nombre de calories approximatives perdues, etc. Les programmes d’entraînement sont conçus pour motiver l’usager et l’aider à réaliser ses objectifs.

Les fonctionnalités supplémentaires et accessoires

Ces fonctions innovantes peuvent être ajoutées par les constructeurs pour se démarquer de la concurrence. Constituant une valeur ajoutée à l’appareil, elles peuvent être déterminantes dans le choix de celui-ci.(prise de pulsation cardiaque, roulettes de déplacement, applications Smartphone/tablette, ventilateur, etc.)

Images : comparer-choisir.fr

Retrouver forme et bien-être grâce au tapis de course

Le tapis de course est un appareil de fitness pratique pour faire du sport indoor (chez soi ou en salle). De la course à pied à grande vitesse à la marche, le joggeur fait du sport à domicile en toute simplicité, de façon ludique et à son propre rythme. Pour obtenir de réels résultats sur son corps, cet appareil polyvalent est LA solution.

Qu’est-ce que le tapis de course ?

La renommée à travers le monde du tapis de course ou tapis roulant n’est plus à faire aujourd’hui. Ce constat n’est pas étonnant, et pour cause. Non traumatisant pour le dos et les articulations, il permet de s’entraîner de manière efficace, tout en étant bénéfique à l’organisme. Il permet d’améliorer la respiration et l’endurance, tout en régulant le rythmecardiaque.

Le tapis de course fonctionne via un moteur électrique. Il reproduit les conditions d’une séance de running sur le terrain. Grâce à un écran posé à l’extrémité du tapis, le joggeur peut régler la vitesse, voire même l’inclination pour un entraînement en conditions réelles.

Bien souvent équipé de programmes de motivation, ainsi que d’une console pour suivre les progrès du coureur, c’est un appareil très complet pour s’entraîner. Effectivement, il fait travailler plus de 2/3 des muscles du corps. Niveau vitesse, les modèles adaptés aux débutants atteignent une puissance de 16 km/h. Pour les professionnels, la puissance des appareils monte jusqu’à 24 km/h.

Pour votre sécurité, privilégiez le modèle doté d’une touche d’arrêt d’urgence sur les accoudoirs. Assurez-vous aussi qu’il est doté d’un cordon de sécurité ou clé de sécurité, accroché au tableau d’affichage d’une part et à vos vêtements d’autre part. Si vous glissez, ce cordon se détache de l’appareil et arrête automatiquement le tapis de course, évitant ainsi toute blessure.

Le tapis de course et ses bienfaits

Le tapis de course est un équipement de fitness pratique et fonctionnel offrant de nombreux atouts :

Courir sereinement et à l’abri des intempéries!

Installé à la maison, ce matériel offre une sécurité optimale, énormément de confort et de l’indépendance au coureur. Son principal intérêt est de pouvoir pratiquer un entraînement physique assidu, malgré de mauvaises conditions climatiques (pluie, froid, chaleur, etc.).

Le tapis de course, un gain de temps considérable

Tapis de marche

Courir en intérieur est une solution efficace pour ceux désirant perdre rapidement quelques kilos superflus, se défouler, etc. Plus besoin de sortir de chez soi pour aller faire du sport. En quelques minutes, on enfile sa tenue de sport, on allume son appareil et c’est parti !

Pour protéger les articulations

Avec le tapis de course, les articulations (chevilles, genoux) et le dos sont protégés. En effet, il est doté d’amortisseur absorbant, atténuant ainsi de 15 à 25% des chocs, selon les appareils. Le tapis évite au coureur de se soucier des difficultés rencontrées sur le terrain (pierres, trous, etc.) pour mieux se concentrer sur le parcours.

Rester en bonne santé !

L’utilisation d’un tapis de course présente de nombreux avantages pour la santé :

Courir ou marcher pour rester en pleine forme

Courir ou marcher, même à faible intensité, permet de conserver une bonne santé physique. Ces activités renforcent le cœur, stimulent la circulation sanguine, réduisent les risques cardiovasculaires, améliorent le souffle et réduisent le stress ou la fatigue. Le tapis de course permet d’effectuer facilement les 10 000 pas quotidiens recommandés par les spécialistes.

Du sport pour tous

Le tapis de course est recommandé pour améliorer le quotidien des personnes à mobilité réduite. Qu’elle soit en surpoids, en rééducation ou qu’elle souffre d’articulation fragile, cet appareil permet de mobiliser le corps en toute sécurité. Il est aussi adapté pour les personnes souhaitant garder leur ligne ou tout simplement s’entraîner.

L’endurance, propice à la bonne santé

Avoir de l’endurance élimine la fatigue et le surmenage, prévient les accidents coronariens et réduit le mauvais cholestérol. Les différents exercices sur le tapis de course aident au bon fonctionnement des systèmes cardio-vasculaires et respiratoires, donc moins d’essoufflement et de fatigue pour le coureur. On mesure la fréquence cardiaque (par minute) grâce au cardio-fréquencemètre.

Images : sportweek.fr ; verywellfit.com

La puissance du moteur pour tapis de course : ce qu’il faut savoir

Plusieurs forums, comparateurs de produits et avis de clients renseignent davantage sur les tapis de courses. Les informations recueillies ne permettent pas toujours de sélectionner le bon modèle. Plusieurs paramètres doivent être considérés pour que l’appareil devienne un bon investissement à long terme, notamment le moteur. Cet élément fait partie des pièces maîtresses de l’appareil. Les modèles varient en fonction de la puissance du moteur.

Les catégories de moteurs

Le moteur est la pièce qui fait la majorité du travail en utilisant un tapis. De ce fait, la qualité et la puissance impactent sur la durabilité du matériel. Dans le cas d’un moteur de basse qualité, le risque de surchauffe est très élevé. D’autant plus que la réparation d’un tel élément s’avère coûteuse. Une garantie offerte par le vendeur ou le fabricant assure généralement la bonne qualité de celui-ci. Les éléments qui le constituent sont faciles à comprendre. L’énergie se mesure en chevaux. Les moteurs se classent en trois différentes catégories :

  • Les petits modèles qui se limitent à une vitesse prédéfinie et suivant une durée déterminée. Au-delà du temps imparti, le moteur s’arrête ou surchauffe.
  • Les modèles intermédiaires qui offrent une qualité définie par le fabricant. La qualité dépend entièrement de la conception du constructeur.
  • Les modèles haut de gamme qui offrent une performance continue. La puissance affichée par l’appareil reste constante tout au long de l’utilisation.

Les prix constituent également un indicateur de valeur important. Un coût très bas signifie généralement une mauvaise qualité du produit. Les références les plus chères sont a priori conçues à partir de meilleures pièces, dont le moteur en principal.

Quels moteurs pour quels types d’activités ?

L’usage du tapis définit la puissance du moteur nécessaire à l’appareil. Il faut évaluer la capacité physique à réaliser et les exercices fixés dans les objectifs. Le poids entre également dans le critère de choix. La puissance requise varie entre les catégories d’entraînement comme la marche, le jogging ou une course proprement dite. Une estimation rapide permet d’établir qu’un moteur de 2 CV continu est adapté pour la marche. Une pièce à 2,5 CV est compatible aux joggeurs et un modèle de 3 CV aux coureurs.

Tapis

Comment choisir entre un tapis de marche et un tapis de course ?

Cet appareil est spécialement dédié aux activités de pédestres, comme le mentionne son nom. Si l’objectif est de réaliser des exercices dépassant les 8 km à l’heure, la pratique entre dans la catégorie du jogging, ensuite vers la course à pied. Le tapis de course est plus raffiné, mais moins compact que le tapis de marche. Il est plus destiné aux grands sportifs, comme les athlètes qui se préparent à des compétitions. Sa puissance est nettement plus élevée comparée à celle de ce dernier.

Le moteur d’un tapis de marche

Le tapis de marche se décline en deux versions : le modèle mécanique ou motorisé. Le premier fonctionne à l’aide de l’appui du pied. La bande de course fonctionne selon le rythme imposé par l’utilisateur. Un exercice à plat n’est pas possible sur ce type d’appareil. Le second avec moteur est presque similaire à un tapis de course. La vitesse reste stable et peut être réglée suivant le besoin de l’usager. Il permet notamment d’effectuer une marche à plat et offre un confort d’utilisation optimal.

Le moteur d’un tapis de course

Le moteur garantit la vitesse d’un tapis de course. La robustesse de celui-ci dépend entièrement de l’emploi de l’appareil. Elle s’adapte au parcours quotidien fixé par l’utilisateur et à son poids. La durée de vie d’un tel équipement découle totalement de la vigueur du moteur qui doit convenir à son application. Il existe deux catégories de puissance pour chaque appareil : celle, continue, qui correspond à la puissance délivrée en permanence pendant la pratique et celle, en pic, qui équivaut à la puissance disponible de manière ponctuelle comme en phase d’accélération ?

Illustrations : lehner-versand.ch ; declicfitness.com

Dans quelle mesure la pratique du tapis de course fait-elle maigrir ?

La pratique régulière d’une activité physique combinée à une alimentation saine et équilibrée affine et tonifie le corps. Certaines pratiques sont favorables à une perte de poids rapide et efficace, à commencer par la course à pied. La pratique sur un tapis de marche optimise le résultat. L’avantage de cet appareil est qu’il permet de réguler de manière automatique les mouvements des jambes et des bras. Ces actions encouragent les dépenses en calories. Le tapis de course stimule également l’autoconsommation de la masse graisseuse et affine ainsi notre taille et la partie inférieure de notre corps. En effet, ce sport nécessite une endurance prolongée pour déclencher l’activité cardio-respiratoire. La circulation constante du sang dans tout le corps permet de dépenser le maximum de calories. Bien évidemment, perdre des calories est synonyme de perte de poids.

Brûler plusieurs calories sur un tapis de course

La pratique régulière combinée à un régime alimentaire sain est le secret de la perte de poids avec le tapis de course. Accomplir un rituel régulier toutes les 48 heures permet ainsi d’obtenir un résultat plus ou moins visible. L’inclinaison est ce qui constitue le facteur déterminant dans la pratique de la course à pied. Avec la bonne méthode pour maigrir sur un tapis de course, l’utilisation de la zone de fréquence cardiaque s’évalue de 60 à 70 % de la fréquence cardiaque le plus élevée. Cette zone de fréquence accélère la consommation de calories. La perte de poids est visible dès les premiers exercices. Cependant, ce rythme ralentit au fur et à mesure que les efforts continuent. Pour y remédier, l’augmentation de la durée de l’endurance s’avère nécessaire. Ajouter des séances d’exercices fractionnés incite aussi le corps à brûler les mauvaises graisses. Ces efforts sont réservés aux individus en bonne santé. Une autorisation des médecins pour la pratique de ce sport est indispensable pour les personnes plus fragiles.

Le tapis de course fait-il perdre du ventre ?

Les cuisses ne sont pas les seules parties affinées par une pratique régulière sur un tapis de course. La marche dynamise également le corps entier. Cette dynamique améliore la circulation sanguine dans tout le corps, ce qui encourage ce dernier à puiser dans ses réserves de graisse. Le gainage, quant à lui, est la meilleure astuce pour perdre du ventre plus efficacement. La combinaison du gainage et de la marche voire une course à pied développe d’ailleurs bien plus rapidement la masse musculaire. Mais le résultat n’est garanti qu’avec l’adoption d’un rééquilibrage alimentaire et d’une mode de vie plus saine. Le succès d’un ventre plat réside dans cette concession.

Programme minceur

Le tapis de course est-il programmé pour une perte de poids ?

L’avantage d’un tapis est l’automatisation des entraînements. Pour réussir à perdre du poids, il faut garder une endurance constante. Un coach sportif offre de bons conseils en termes de mise en place d’un programme routinier. Cette solution peut tout à fait marcher.

  • Pour commencer, effectuer une marche rapide sur une durée de 5 min pour l’échauffement.
  • Ensuite, courir pendant 25 minutes sur une inclinaison de 60 à 70 % de la fréquence cardiaque. Le rythme se règle avec l’allure cardiaque.
  • Pour terminer, trottiner 15 minutes à plat. Cette routine peut se pratiquer 2 à 3 fois par semaine pour un résultat efficace. Il ne faut pas oublier l’équilibrage alimentaire.

Dans le cas où le tapis de course n’est pas à portée de main, il est préférable de commencer par pratiquer une marche d’environ 30 minutes tous les jours. Cette méthode s’avère efficace pour une bonne remise en forme. Elle affine et sculpte efficacement les cuisses et les fessiers. L’inclinaison reste également valable dans ce type d’exercice.

Images : jiwok.com ; quebellissimo.fr

Comment ne pas se tromper dans le choix de son tapis de course ?

Un tapis de course est le meilleur alternatif si les conditions météorologiques ne sont pas favorables à un footing en extérieure. En investissant dans cet appareil de fitness, on peut s’entraîner à tout moment chez soi, et surtout en toute sécurité. Cependant, pour ne pas se tromper et faire le bon choix, voici les critères indispensables à considérer avant tout achat.

Choisir un tapis de course en fonction de son usage

Parmi les différents paramètres à prendre en compte lors du choix d’un tapis de course, vous devez porter une attention particulière sur l’utilisation de l’appareil.

Tapis de marche ou tapis de course

Selon le type d’usage, on distingue deux modèles de tapis, notamment celui dédié à la marche lente et celui pour une course intense. Le premier modèle convient à un exercice n’excédant pas 8 km/h. Au-delà de 8 km, il est préférable de choisir parmi les tapis adaptés à la course à pied.

La fréquence de l’entraînement

Les types d’exercice et leur fréquence dictent le choix du modèle de tapis de course convenable pour un utilisateur. Si l’entraînement a pour objectif la remise en forme, il convient de choisir un tapis de marche. Un modèle modéré ou actif importe peu du moment qu’il permet de se dépenser 30 minutes sans interruption.

Dans le cas où la pratique s’intensifie et dure 45 min par jour, il est conseillé de choisir le tapis TC 2. Ce genre d’appareil permet un entraînement confortable à son utilisateur,car il est doté d’un puissant moteur de 2,5 CV. Des programmes en plusieurs niveaux et son inclinaison de 10 % assurent également un travail musculaire progressif des membres inférieurs.

Dans le cadre d’une course intense avec des entraînements de longues durées, le mieux est d’opter pour des tapis TC 4. Ce modèle dispose d’un programme de course équivalent aux compétitions sportives avec un parcours allant jusqu’à 16 km/h.

Le tapis de course doit convenir à son utilisateur

Avant d’acheter un tapis de course, l’utilisateur doit choisir le modèle adapté à son physique.

Poids du coureur et puissance du moteur

Le poids de l’usager impacte sur le choix du tapis afin d’assurer un emploi sécuritaire et durable de l’appareil. Pour le coureur de taille au-dessous de 100 kg, un moteur entre 1,5 à 2 CV convient à son usage. Cependant, un coureur de 130 kg ou plus ne pourra effectuer des entraînements répétitifs à bord d’un tapis de course ayant un moteur à faible puissance. L’appareil risque de se chauffer et de tomber en panne lors d’un exercice de longue durée. Il est donc conseillé aux coureurs de taille XL à XXL d’opter pour des moteurs supérieurs à 2,5 CV.

La surface de l’appareil

La surface du tapis dicte le type de foulée réalisable à bord. Une bande de roulement de 100 cm de long et de 40 cm de large est idéale pour une marche d’une vitesse maximale de 6 km/h. En revanche, un tapis d’une longueur de 120 cm et d’une largeur de 40 cm convient pour jogger sur une vitesse max de 8 km/h. Enfin, la surface adaptée à un coureur ayant une vitesse plus de 10 km/h est celle de 130 cm de longueur avec une largeur supérieure à 45 cm.

Tapis de marche

Les critères techniques de performance

Le choix d’un tapis de course dépend également de quelques critères techniques de performances, à savoir :

L’inclinaison de l’appareil

Du système d’inclinaison du tapis est évalué le travail musculaire possible sur l’équipement. Les tapis de course classiques disposent de deux modalités d’inclinaisons notamment le réglage manuel et le réglage automatique. Sur l’un ou l’autre, il est idéal de choisir une inclinaison moyenne de 10 %,puisque cela permet déjà de travailler les muscles du fessier et des ischio-jambiers.

L’amortissement

Pour assurer le confort sur le tapis de course, il est important de prendre en compte son système d’amortissement. Le tapis de marche est doté d’un amorti souple pour faciliter le rebond du coureur. En revanche, un tapis de course dispose d’un amorti dur qui réduit les douleurs articulaires liées à chaque foulée.

Images : guide-fitness.fr ; fwwc19.fr

Comment choisir un tapis de marche performant ?

Le tapis de marche est l’équipement de fitness idéal pour remplacer la course à pied à l’air libre. Avec cet appareil, on peut compléter les séances d’entraînement loin des itinéraires accidentés ou des caprices de la météo. Si vous souhaitez en acquérir un, plusieurs caractéristiques sont à considérer avant de choisir un modèle en particulier. Pour en savoir plus, faisons le point sur les critères de performance d’un tapis de marche.

Les caractéristiques d’un tapis de marche performant

Aujourd’hui, les modèles de tapis de marche commercialisés sur le marché sont à la fois sophistiqués et variés. Ils séduisent aussi le coureur débutant qu’un athlète de haut niveau. Seulement, pour faire le bon choix et tester sa performance technique, les caractéristiques suivantes sont à prendre en compte.

  • Le tapis de marche sans moteur dispose d’une surface inclinée pour effectuer les exercices ;
  • Le modèle motorisé permet à la fois une marche lente et rapide grâce à une vitesse réglable ;
  • La puissance minimum du moteur est de 1,5 CV pour un utilisateur moins de 100 kg ;
  • Un amorti souple permet une lancée lente et le système de rebond apporte plus de confort aux articulations ;
  • Choisir un tapis ayant une surface de 100 x 40 cm pour une vitesse de marche maximale de 6 km/h ;
  • L’inclinaison dépend du réglage du tapis (automatique ou manuel) ;
  • La moyenne d’inclinaison pour brûler des calories est entre 10 et 20 % ;
  • La qualité et la gamme de l’appareil de marche assurent sa robustesse et sa durabilité.

Utiliser un tapis de marche : quel avantage ?

Rien ne remplace la sensation ressentie lors d’une course en extérieur, mais il arrive que la météo empêche ces séances. Heureusement qu’on peut profiter d’un entraînement à l’intérieur avec un tapis de marche. Voici les avantages de se procurer un tel équipement de fitness :

Reproduire les mêmes mouvements qu’une course naturelle

Tout comme la course à pied, un tapis de marche travaille sur les muscles des membres inférieurs. La foulée sur cet appareil est la même que celle réalisée à l’air libre. D’ailleurs, les données essentielles à chaque entraînement s’affichent directement sur l’écran de bord de l’appareil. Les calories dépensées, la distance maximale effectuée et la fréquence cardiaque du coureur sont visibles sur sa console.

Tapis de course

Permet un entraînement en toute sécurité

Sur un tapis de course, il est possible de réaliser une marche lente et rapide ou encore un exercice à grande vitesse. Pourquoi ? Parce que le cadre du tapis est à la fois solide et épais pour assurer un usage sécuritaire et durable à son utilisateur. Tous les modèles professionnels disposent d’une clé de sécurité permettant de stopper l’appareil en cas de chute ou de perte de réflexe. Un tel entraînement évite les accidents qui sont fréquents lors de la course sur bitume ou sur des terrains dénivelés.

Quels sont les différents programmes d’un tapis de marche ?

À défaut de coach sportif, un tapis de marche dispose de programmes variés permettant d’évaluer la progression de son utilisateur.

L’efficacité de l’entraînement s’évalue à travers la résistance musculaire du coureur. Pour commencer, il est conseillé de s’entraîner sur une pente entre 5 à 8 %. Puis, il suffit d’alterner la marche plate avec la pente toutes les 4 minutes. Une vitesse de 5 km/h est également préférable pour une marche lente et dans le cas d’une marche rapide, choisissez celle entre 5 km/h et 6 km/h. Toutes ces informations ainsi que le programme à suivre sont visibles sur l’écran LCD.

Certains tapis de marche disposent d’un programme de contrôle de la fréquence cardiaque du coureur. Leurs capteurs enregistrent ces données et il est possible de choisir un programme d’entraînement d’un niveau supérieur à la prochaine séance, ce qui facilite le suivi de l’évolution de la performance du coureur.

Illustrations : dr-muscu.fr ; proformfitness.fr

Comment bien choisir son tapis de course ?

Le tapis de course est un appareil de fitness indispensable en salle d’entraînement ou à la maison. Il permet de courir tranquillement chez soi et il est plus pratique et confortable que le footing à l’extérieur. Seulement, à moins d’être un expert en fitness, il s’avère difficile de choisir un tapis parmi les différents modèles proposés en magasin. Zoom sur les critères à prendre en compte avant tout achat.

Choisir un tapis de course selon le type d’usage

Pourquoi vouloir acheter un tapis de course ? Logiquement, cette question vient à l’esprit de celui qui veut s’en procurer un. Et sa réponse intervient avant l’achat, car il est important de savoir pour quelle raison on achète un tel équipement. Eh bien, pour un particulier, un appareil de course mobile permet d’entretenir la forme physique ou entraîner légèrement ses muscles. De leur côté, les coureurs aguerris en font usage pour se préparer à une compétition sportive lorsque les conditions météorologiques sont mauvaises.

Les critères techniques

Voici une liste des éléments techniques à prendre en compte pour choisir un tapis de course :

La surface du tapis et la sécurité

La surface d’un tapis est un critère de confort indispensable à chaque coureur. Elle doit être prise en compte en fonction de sa taille et de son allure. En effet, une bande de roulement long de 160 cm permet de s’entraîner confortablement que sur un tapis étroit. Pour connaître la surface convenable, il suffit de mesurer la longueur de votre foulée lors des courses à l’extérieur. Un tapis moyen est d’environ 120 cm de longueur et 40 cm de largeur.

Pour garantir la sécurité durant l’entraînement, le tapis est doté d’une clé de sécurité prévenant les chutes et évitant un allumage automatique par des enfants.

La puissance du moteur et sa vitesse maximale

Tapis

Un moteur performant garantit la puissance et la longévité d’un tapis de course. Ce critère de choix repose sur la vitesse de l’usager, son objectif et son poids. La vitesse de course moyenne de chaque machine est de 16 km/h ou supérieure à cela pour les modèles puissants.

Voici quelques indices selon le type d’usage de l’appareil :

  • Pour une marche lente ou une course occasionnelle : un moteur de 1,5 CV est idéal ;
  • Si l’entraînement varie entre course lente et rapide selon un usage régulier : opter pour un moteur entre 2 à 3 chevaux ;
  • Pour une course intense et récurrente : choisir un moteur supérieur à 2,5 chevaux.

L’amorti

L’amorti assure un usage confortable de l’appareil de course. En effet, un bon système d’amorti réduit l’impact de la foulée sur les articulations et le dos.

Concernant l’inclinaison, il est préférable de choisir les tapis réglables ou ayant un taux d’inclinaison moyen de 10 %.

Les programmes et les accessoires supplémentaires

Certains tapis disposent d’un ordinateur de bord sur lequel s’affichent les programmes d’entraînement à suivre. C’est une source de motivation pour atteindre son objectif (travailler l’endurance musculaire, le fractionner ou se remettre en forme). Les modèles innovants sont dotés d’IFit live pouvant se connecter à un PC ou Smartphone en réseau sans fil. D’ailleurs, les tapis derniers cris disposent d’une application affichant un paysage virtuel ou un itinéraire à suivre. Ce qui imite le plus une course naturelle à l’air libre.

L’entraînement devient plus motivant à bord d’un tapis de course équipé. Les accessoires suivants sont normalement disponibles sur les appareils haut de gamme. Cependant, il convient de les vérifier, car les modèles plus anciens n’en disposent pas forcément :

  • Porte-bidon ;
  • Tablette ;
  • Pose objet ;
  • Ventilateur ;
  • Télécommande ;
  • Entrée USB ;
  • Lecteur intégré (MP 3 ou DVD) ;
  • Écran.

Images : athletes-temple.com ; cdiscount.com

Comment utiliser un tapis de course avec efficacité ?

Courir est sans doute le sport le plus simple à pratiquer. Il suffit d’avoir une bonne paire de chaussures de course et un endroit pour s’entraîner et le tour est joué. Seulement, il n’est pas toujours évident de trouver le temps ni l’endroit pour courir lorsqu’on réside en plein cœur de la ville. On peut toutefois se tourner vers d’autres alternatives comme les tapis de course ; un équipement de sport qui s’avère très pratique et qu’on peut utiliser chez soi, été comme hiver !

Avec ses diverses fonctionnalités, le tapis de course est un excellent appareil pour se remettre au sport, mais il faut toutefois savoir comment l’utiliser à bon escient pour profiter pleinement de ses bienfaits.

Tapis de course : les premiers pas

Bien que le tapis de course soit un appareil de fitness facile à utiliser, il faut prendre certaines précautions en commençant tout doucement pour s’y habituer. En effet, c’est le tapis qui roule sous nos pieds, contrairement à ce qui se passe dans la réalité lorsqu’on court à l’extérieur. Il est aussi important de prendre en compte que lorsqu’on s’entraîne sur un tapis de course, on n’est pas confronté à la résistance au vent. Courir parait donc beaucoup plus facile.

Une fois habitué au tapis de course, on peut passer à l’étape suivante, celui des réglages de l’allure et de l’inclinaison de l’appareil. Lorsqu’on court dans la nature, on est confronté à différents obstacles tels que les pentes. Le tapis de course est conçu de manière à reproduire certaines conditions. On peut donc ajuster l’inclinaison de l’appareil afin d’imiter tous les obstacles auxquels on fait face lorsqu’on est à l’extérieur.

 

Qu’est-ce qu’il faut retenir sur le tapis de course ?

Un tapis de course est un appareil équipé d’une console centrale qui affiche plusieurs types de données selon le modèle, notamment :

  • Le rythme cardiaque de l’utilisateur ;
  • La vitesse de course ;
  • L’inclinaison de l’appareil ;
  • La durée de la course ;
  • La distance parcourue ;
  • Le nombre de calories brûlées…

Pour utiliser efficacement un tapis de course, il faut éviter de se concentrer sur l’écran. Certes, toutes les données affichées sont importantes, mais il n’est pas nécessaire d’avoir un œil en permanence sur la console au risque de se mettre en danger. Au fil du temps, une mauvaise posture peut déclencher des douleurs musculaires. Autant donc adopter une posture appropriée tout comme lorsqu’on court à l’extérieur.


Dans certains cas, l’utilisation de l’écran de la console est indispensable, notamment pour les modèles de tapis de courses connectés qui intègrent des applications dédiées comme un programme de fitness personnalisé, une projection de vidéo, etc. Aujourd’hui, il existe différents types d’applications gratuites ou payantes dédiées aux débutants et aux sportifs de haut niveau sur Internet, le choix dépend des besoins de chacun.

Pour savoir plus sur les points essentiels du tapis de course, n’hésitez pas à consulter ce classement des tapis de course les plus qualitatifs.

Quels sont les gestes à adopter sur un tapis de course

S’entraîner sur un tapis de course n’est pas si différent de la réalité. Il suffit de bien se préparer avant de débuter son entraînement en portant les vêtements et les chaussures adaptés. Plus c’est léger, mieux c’est ! Autant privilégier les chaussures de running à faible amorti, de préférence les modèles plats.

En outre, l’eau est un élément vital lorsqu’on s’entraîne. Il faut s’hydrater régulièrement lors de grands efforts physiques. En effet, on n’a pas la chance d’être rafraîchi par le vent lorsqu’on s’entraîne avec un tapis de course, ce qui signifie qu’on transpire beaucoup plus par rapport à une séance de footing à l’extérieur. Boire beaucoup d’eau en petite gorgée est donc indispensable afin d’équilibrer la perte en eau.

Notez aussi que s’entraîner sur un tapis de course peut devenir ennuyeux si on adopte les mêmes gestes et conditions tous les jours. Certes, on devient beaucoup plus performant à force d’effectuer les mêmes exercices tous les jours, mais on peut également les varier de temps à autres en se fixant des objectifs plus durs à atteindre. Il est par exemple possible de jouer sur le degré d’inclinaison de l’appareil en vue d’augmenter les difficultés.

Maintenant que vous avez toutes les cartes en main, il ne reste plus qu’à choisir le modèle adapté à votre morphologie.

Comment bien utiliser un tapis de course ?

Courir à l’air libre est agréable lorsque les conditions météorologiques le permettent. Cependant, pour se perfectionner davantage et atteindre un objectif défini, le tapis de course est l’outil le plus adapté. Afin de profiter au maximum de vos séances de fitness sans sortir de chez vous, les conseils ci-dessous vous seront d’une grande aide. Mais avant tout, découvrez les atouts d’un tapis de course.

Quels sont les avantages de courir sur un tapis de course ?

Les bienfaits de la marche et de la course à pied sur l’organisme ne sont plus à démontrer, il en va de même avec le tapis de course. Cependant, comparé à la cours en plein air, ce dernier vous procure plus de sécurité tout en vous protégeant contre d’éventuels accidents et les caprices de la météo. Au début, il peut sembler déroutant, mais au fur et à mesure que vous le pratiquez, l’appareil peut devenir un vrai allié fitness !

En plus des régimes alimentaires amincissants, les exercices physiques tels que la marche et la course à pied sont également des alternatives efficaces pour perdre du poids. Une course d’une heure sur votre tapis de course vous permet par exemple de brûler entre 700 jusqu’à 1000 calories. Il suffit d’incliner légèrement le tapis de 1 à 2 % afin de reproduire vos gestes de course naturelle, comme si vous étiez à l’extérieur, sachant que plus la course est intense, plus la dépense calorique sera importante.

Quels groupes musculaires sont sollicités ?

Par ailleurs, le tapis de course vise essentiellement les masses musculaires, notamment la ceinture abdominale et les muscles des bras. En l’inclinant, les muscles de la jambe, les mollets et les fesses sont davantage sollicités. Ces travaux musculaires améliorent le rejet des toxines et de graisses tout en luttant contre la rétention d’eau. La circulation sanguine est ainsi favorisée.

L’un des principaux atouts du tapis de course réside surtout dans sa capacité à améliorer les systèmes respiratoires et cardiovasculaires. Avec une séance régulière, les mauvais cholestérols ou LDL sont facilement rejetés par l’organisme et les organes respiratoires se développent. Ce type d’appareil est donc indiqué pour les personnes qui souffrent de maladies cardiaques afin de réduire tout risque d’infarctus ou tout autre problème.

Si vous avez besoin de plus amples informations sur les avantages que procurent l’utilisation d’un tapis de course, n’hésitez pas à consulter l’avis de Sébastien pour choisir le meilleur appareil. Ce coach sportif de haut niveau propose également des conseils et astuces pour améliorer vos performances au quotidien.

A qui s’adresse un tapis de course ?

Augmenter la pente permet de se concentrer sur l’efficacité cardiorespiratoire et la résistance musculaire. Pour un travail progressif sans fatigue excessive, il est conseillé de ne pas dépasser une pente de 4 % pour la course et de 5 à 8 % pour la marche. Nous vous conseillons par ailleurs d’alterner les phases de pente et de plat toutes les 3 à 4 minutes.

Un appareil adapté aux débutants

Le tapis de course est idéal pour reprendre le sport et faire quelques exercices physiques tout en douceur, soit l’équivalent d’une marche lente de 5 km/h. Au fil du temps, vous pourrez enchaîner par une marche rapide de 5 à 6,5 km/h, sachant que le rythme adapté à un coureur débutant est d’une vitesse supérieure à 6,5 km/h.

Le tapis de course pour se préparer au marathon

Le tapis de course n’est pas uniquement dédié aux coureurs novices. Il s’adresse également aux athlètes de haut niveau qui souhaitent se perfectionner et leur permet de contrôler leur fréquence cardiaque en toute simplicité. L’appareil peut être doté de capteurs ou d’un cardio-fréquence mètre pour planifier un entraînement basé sur une fréquence cardiaque constante, sans dépasser la limite.

Que faut-il éviter sur un tapis de course ?

Bien que l’utilisation d’un tapis de course soit facile de prime abord, certaines règles doivent être respectées pour éviter les mauvaises surprises.
Afin d’éviter les coups de fatigue, il est important d’effectuer des séances progressives et alternées. Généralement, la marche doit se faire sur une inclinaison de 5 à 8 %, contre 4 % pour la course. Si possible, essayez de faire un exercice de pente de 4 minutes en alternance avec 3 minutes de plat et ainsi de suite.

Une fois sur un tapis de course et pour assurer votre sécurité, les gestes suivants sont à éviter :

  • Changer d’habitude de course ;
  • Tenir les poignées ;
  • Cumuler les exercices intenses ;
  • Trop incliner le tapis en pente raide ;
  • Sauter du tapis en marche.

Le non-respect de ces consignes de base peut engendrer des accidents. Pour les débutants, il est ainsi déconseillé de modifier la vitesse de course pour éviter les blessures ou contractures. L’idéal est de suivre un rythme habituel du début jusqu’à la fin de la séance afin de permettre à votre corps de s’adapter à l’exercice.

Au delà du rythme, certaines personnes croient à tort que maintenir les poignées du tapis intensifie le travail des muscles. Bien au contraire, ce geste cause des courbatures aux épaules et au dos. Donc, afin de ne pas souffrir de douleurs dorsales et cervicales, il suffit tout simplement d’éloigner la main des poignées du tapis. En outre, il est recommandé de vous entraîner doucement en augmentant le rythme de votre exercice au fur et à mesure. En effet, plus la course est intense, plus vous devez l’espacer de quelques jours avant de vous y remettre.

Un dernier point à souligner, et non des moindres, c’est d’éviter de sauter du tapis en pleine marche. Cela peut occasionner des vertiges, des étourdissements, voire même des traumatismes graves pour l’organisme. Mieux vaut attendre le ralentissement de la vitesse de la machine avant de descendre.